Ames soeurs, des bienfaits de la fidélité

Ames soeurs, des bienfaits de la fidélité

Dernières modifications le 22 février 2014·4 minutes de lecture

De tous les bienfaits qu’Allah nous a comblé, l’acte sexuel est le plus bénéfique. Il est le fruit de l’adéquation du corps et de l’esprit. Il est nécessaire à l’équilibre d’une personne et à l’harmonie du couple. Il est le point de départ de toute vie, l’étincelle primordiale. Il est aussi un acte d’adoration qui a cette particularité d’impliquer la complémentarité de deux êtres. Afin de s’accomplir dans cet acte d’adoration ultime, il est essentiel d’avoir le partenaire idéal. Le temps forge l’expérience et fait grandir la complicité entre deux êtres. La maturité a pour conséquence, le repoussement permanent des limites du plaisir atteint. Ce travail est basé sur une confiance absolue et nécessite la fidélité. Cependant, il m’apparait que l’absence de fidélité dans le couple remet en cause bien plus qu’un travail entre humains. En vérité, la volonté de vouloir rechercher le plaisir avec une autre personne que celle qu’Allah a destinée pour nous dans son infinie sagesse revient à douter de la capacité d’Allah à composer des couples harmonieux.

Bien sur, le divorce est permis en Islam et certains humains ne seront jamais en couple. Est-ce là leur destin? En y réfléchissant bien et en posant les données du problèmes, il apparait alors que, dès lors que le Shaytan s’immisce dans le processus, par exemple en incitant à supprimer la vie avant la naissance par l’avortement, certaines rencontres s’avèrent alors impossible et une personne peut être condamnée à traverser sa vie sans possibilité de rencontrer son âme sœur ici-bas. Terrible constat.

Les choses sont tout autre dans l’au-delà, mais nous entrons dans un domaine inconnu.

En contrepartie, la constitution d’un foyer et l’éducation des enfants, la vie de famille en général, font parti du plus grand des djihad qu’un musulman doit accomplir sur lui-même. Nul ne peut prétendre être un musulman accompli s’il n’a pas mené sa descendance à être à son tour porteuse de la flamme de l’Islam. Pour cela, aucun livre ne pourra aider le croyant. Seule la foi l’épaulera dans les difficultés de la vie familiale.

Petite mort

L’éternuement est un signe de bénédiction d’Allah. Or, comme chacun sait, il est quasi impossible de ne pas fermer les yeux lors de cet acte. Il m’apparait que dans un espace de temps très court, nous rendons nos âmes à Allah. Et ce, de la même manière que lorsque nous dormons. Autant il est impossible de s’empêcher d’éternuer, autant il est impossible de s’empêcher de dormir. Quoi que nous fassions, croyants ou non, tout être vivant doit à un moment donné remettre son âme dans les mains du créateur pour un temps donné. La mort est le repos éternel, l’âme ne revient pas. Mais avant de mourir, nous connaissons ce que nous appelons communément, et ce n’est pas un hasard, la petite mort: l’orgasme. En effet, c’est bel et bien Allah qui dispense les orgasmes à qui Il veut. Ainsi, Il lui sera aisé de priver de ce plaisir selon qu’Il veut faire subir à cet humain une épreuve ou bien endurer un châtiment ou bien accorder une miséricorde pour l’au-delà. Par extension, la conception d’un enfant lors d’un rapport lui appartient. Ce n’est que par sa volonté que certains couples sont stériles. Je rappelle ici l’histoire de la stérilité de Sarah, la femme d’Abraham: Allah voulait que les descendants d’Ismaël, les suiveurs de la loi coranique, fassent parti d’une branche bâtarde alternative à la descendance principale d’Abraham, les enfants d’Israël. Abraham n’aurait jamais été le patriarche de cette lignée si il n’avait pas été poussé à enfanter avec Hagar à cause de la stérilité de son épouse légitime. Ce n’est qu’une fois qu’Ismaël est suffisamment grand qu’Allah accorde enfin un enfant à Sarah. Voilà bien la preuve éclatante, s’il en était besoin, que la volonté d’Allah est en toutes choses.

Le combat

Lutter contre la stérilité, concevoir des enfants sans parents, les allouer à autres que leurs géniteurs, c’est affirmer vouloir remplacer le Créateur. La liste est longue et ce, dans tous les domaines de l’activité humaine et du rapport au vivant. C’est la plus haute marque d’orgueil. Voilà pourquoi toute la polémique autour de l’adoption par les couples homosexuels et la théorie du genre est au cœur du combat contre l’ordre nouveau que le Shaytan veut imposer sur terre pour faire éclater son règne. En vérité, parce que tout cela va trop loin et que l’orgueil du Shaytan éclate au grand jour, les consciences vont se réveiller l’une après l’autre et les âmes se rapprocher de leur Créateur.

Les commentaires sont clos.