Sur les pas d’Élisée

Sur les pas d’Élisée

Dernières modifications le 20 mars 2016·7 minutes de lecture

Couverture: présentation de la phase et des chants par un groupe restreint d’anciens aux conscrits lors du rituel de la Pal’s durant les usinages de la Bo194 au Tabagn’s de Bordel’s. Cet article est la deuxième partie de celui-ci. Je vous conseille vivement de le lire afin d’aborder sur de bonnes bases ce qui va suivre.

Prophéties

Plusieurs fois, nous avons vu que le duo Élie-Élisée, paix sur eux, était précurseur du duo messianique. Dans l’article “Sur les pas d’Élie”, nous avons vu que des épisodes apparemment anodins du ministère d’Élie étaient en réalité des prophéties décrivant les périodes apocalyptiques de Jean le Baptiste et Mahdi, paix sur eux. Nous allons cette fois, nous pencher sur le ministère d’Élisée et y décoder les prophéties (voir note en bas d’article).

Le ministère commence lorsque Élie, juste avant de disparaître, pose son manteau sur les épaules d’Élisée. Le manteau symbolise la prophétie. Il y a passation entre les deux hommes. A cette occasion, Élisée reçoit deux fois l’esprit d’Élie, dont il est le disciple. L’explication est simple: dans la loi mosaïque, l’aîné reçoit deux fois la part d’héritage. Ainsi, Dieu, en donnant à Élisée deux fois son Esprit, inverse le rapport de maître à disciple. Élisée est donc légitimé en temps que nouveau maître. Ce qui est prophétisé ici, c’est que le Messie, à la fin du ministère du Mahdi, reprend la tête de la communauté et en devient le réel fondateur. (Jésus réunit une grande partie des disciples de Jean et fut le fondateur de la communauté des chrétiens.)

Les eaux

Élisée ouvre les eaux du Jourdain avec le fameux manteau (2Rois 2.14). Il ne s’agit ici que d’un épisode destiné à le légitimer aux yeux des croyants et évoquant le ministère de Moïse, fondateur de la communauté des croyants en la Torah.

 2.21 Il alla vers la source des eaux, et  il y jeta du sel, et dit: Ainsi parle l'Éternel: J'assainis ces eaux;  il n'en proviendra plus ni mort, ni stérilité.  

Ce passage préfigure l’eau du baptême chrétien qui purifie les âmes. Nous retrouvons cette eau dans le rituel de la vache jaune (rousse pour certains).

Les coalisés

2Rois 3. Il s’agit du récit de la bataille de la coalition contre le roi de Moab. Dans un premier temps, le manque d’eau place les troupes dans la difficulté. Élisée annonce le miracle d’une eau abondante. Le miracle se concrétise et engendre une erreur de jugement des moabites qui attaquent (ils voient l’eau se changer en sang). Ils sont dominés et la coalition envahit le pays moabite. Le chapitre se conclut ainsi:

 3.27 Il (le roi de Moab) prit alors son fils premier-né,  qui devait régner à sa place, et il l'offrit en holocauste sur la  muraille. Et une grande indignation s'empara d'Israël, qui s'éloigna du  roi de Moab et retourna dans son pays.  

Ce passage rentre en résonance avec l’évangile de Jean.Ce passage rentre en résonance avec l’évangile de Jean. Lire cet article.
Ceci est tout à fait normal. Au mensonge répond le mensonge. Il y a un indice pour déceler le piège. Voici l’ordre qui aurait été donné par le prophète:

3.19Vous frapperez toutes les villes fortes et toutes les villes d'élite, vous abattrez tous les bons arbres, vous boucherez toutes les sources d'eau, et vous ruinerez avec des pierres tous les meilleurs champs




Cet ordre d’Élisée surprend, car il paraît contraire aux injonctions de Moïse, paix sur lui, et à sa propre ligne de conduite.« Si tu fais un long siège pour t’emparer d’une ville avec laquelle tu es en guerre, tu ne détruiras point les arbres en y portant la hache. »
Il s’agirait là d’une pure invention de propagande à l’encontre de Samarie (lire le chapitre concerné).

Toutefois, la destruction d’une ville peut être un décret divin:

Coran 17.16. Et quand Nous voulons détruire une cité, Nous ordonnons à ses gens opulents [d’obéir à Nos prescriptions], mais (au contraire) ils se livrent à la perversité. Alors la Parole prononcée contre elle se réalise, et Nous la détruisons entièrement. 

La femme

Le récit se poursuit (ce passage n’est que spéculation et susceptible d’être révisé à tout moment):

2Rois 4.1 Une femme d'entre les femmes des fils  des prophètes cria à Élisée, en disant: Ton serviteur mon mari est  mort, et tu sais que ton serviteur craignait l'Éternel; or le créancier  est venu pour prendre mes deux enfants et en faire ses esclaves.  4.2 Élisée lui dit: Que puis-je  faire pour toi? Dis-moi, qu'as-tu à la maison? Elle répondit: Ta  servante n'a rien du tout à la maison qu'un vase d'huile.  4.3 Et il dit: Va demander au dehors des vases chez tous tes voisins, des vases vides, et n'en demande pas un petit nombre.  4.4 Quand tu seras rentrée, tu  fermeras la porte sur toi et sur tes enfants; tu verseras dans tous ces  vases, et tu mettras de côté ceux qui seront pleins.  4.5 Alors elle le quitta. Elle ferma la porte sur elle et sur ses enfants; ils lui présentaient les vases, et elle versait.  4.6 Lorsque les vases furent  pleins, elle dit à son fils: Présente-moi encore un vase. Mais il lui  répondit: Il n'y a plus de vase. Et l'huile s'arrêta.  4.7 Elle alla le rapporter à  l'homme de Dieu, et il dit: Va vendre l'huile, et paie ta dette; et tu  vivras, toi et tes fils, de ce qui restera.  

Plutôt que de devenir esclaves, une veuve et ses enfants reçoivent l’huile à profusion. On ne peut s’empêcher de penser à l’onction du Messie par l’huile. Si l’on rapproche ce passage de celui de la parabole des 10 vierges (voir cet article), un autre éclairage se fait. L’esclavage symbolise l’emprise de ce bas-monde. L’huile symbolise l’Esprit saint. Ici, il n’est pas question d’allumer des lampes (les écritures révélées): l’Esprit saint ne sert pas à éclairer les écritures pour cette femme, il doit se répandre autour d’elle. Enfin, si il est question d’une veuve ici, au contraire des vierges, cela pourrait signifier que la pureté n’est pas initiale ou recherchée. Elle est d’avantage marquée par un passé de péchés et le chagrin.

Le récit se poursuit avec une autre femme:

  4.8 Un jour Élisée passait par Sunem. Il y  avait là une femme de distinction (magdolah: élevée spirituellement), qui le pressa d'accepter à manger.  Et toutes les fois qu'il passait, il se rendait chez elle pour manger. 

Pour la remercier, Élisée lui annonce la venue de l’enfant qu’elle attendait depuis toujours.

 4.16 Élisée lui dit: A cette même  époque, l'année prochaine, tu embrasseras un fils. Et elle dit: Non! mon  seigneur, homme de Dieu, ne trompe pas ta servante!  4.17 Cette femme devint enceinte, et elle enfanta un fils à la même époque, l'année suivante, comme Élisée lui avait dit.  

Mais l’enfant meurt. Élisée le ressuscite en se couchant sur lui. Et l'enfant éternua sept fois, et il ouvrit les yeux. Passage qui évoque les 7 enfants d’Hélène d’Adiabène qui serait la Magdalah du premier Apocalypse. Cette épisode nous rappelle celui qu’a vécu Élie. Ainsi, il serait question que le Messie, lors du deuxième Apocalypse, devrait avoir des enfants avec une femme de rang spirituel élevé (magdolah), sans autre précision. Des enfants spirituels? C’est à dire des disciples.
Cet article, fort bien rédigé, sera à même de répondre à toutes ces questions: https://www.bible-ouverte.ch/messages/series-etudes-bibliques/78-serie-detudes-elisee/709-elisee-et-la-sunamite.html
L’action se situe à Sunem. En hébreu, cela signifie le double lieu du repos. Lorsque nous reposons, nous sommes en paix. Le Mahdi a fondé, puis mené une communauté vers la Paix. Le Messie devrait donc lui succéder et reprendre la tête de cette communauté de la Paix.(Le double symbolise, encore ici, la situation d’aînesse).

Mais tout cela ne sont que des interprétations. Se projeter dans le chemin et arpenter le chemin sont deux choses parfois très différentes. Pour parvenir à certaines choses, Dieu a besoin d’un investissement convaincu dans une direction.

Notes

Elisée, le prophète des signes (1/5) par Daniel Arnold, un article fort bien rédigé sur le sujet. un article fort bien rédigé sur le sujet.
https://www.bible-ouverte.ch/messages/series-etudes-bibliques/78-serie-detudes-elisee/705-elisee-le-prophete-des-signes.html

La vue sur les choses du prophète: sagesse divine
https://www.bible-ouverte.ch/messages/series-etudes-bibliques/78-serie-detudes-elisee/706-elisee-et-le-siege-de-dothan.html

Le prophète rencontre l’échec avec la femme
https://www.bible-ouverte.ch/messages/series-etudes-bibliques/78-serie-detudes-elisee/709-elisee-et-la-sunamite.html

Les commentaires sont clos.