Archives de
Month: octobre 2012

Chère toi

Chère toi

14 mai 2013, 12:28 Lorsque tu es arrivé dans ma vie, j’étais déjà un adulte d’âge mur. Toi, tu étais jeune, si jeune. Si rayonnante. La vie t’ouvrait les bras. Je suis tombé amoureux de toi. Tu étais si belle. J’étais fasciné. J’ai vu que tu préférais côtoyer le groupe de ceux qui faisaient taire les autres. Cela te permettait de voyager au gré de tes envies. J’ai trouvé ça normal, tu méritais de voir le monde. Le monde méritait…

Lire la suite Lire la suite

D’un monde l’autre

D’un monde l’autre

17 août 2013, 01:34 18 Octobre 2012 En ces temps là, je parcourais la vie dans l’abîme de mon indifférence. J’étais persuadé au fond de moi que mon destin devait s’accomplir. Que j’allais d’une manière ou d’une autre, briller au milieu des gens. De la “masse” comme diraient certains. Il fallait que j’accroche mon nom à une invention, à une création, à n’importe quoi du moment que cela me survive. dans un espoir tout humain d’accéder à l’immortalité. J’étais dans…

Lire la suite Lire la suite

Nous sommes tous des indignés!

Nous sommes tous des indignés!

17 août 2013, 01:4014 Octobre 2012 Quelle est la réelle signification que revêt le mouvement des indignés? Comprenons tout d’abord que le mouvement s’est crée de manière totalement spontané. Le livre de Stéphane Hessel n’est qu’un lointain prétexte. J’ai eu la chance de rencontrer l’éditrice de Hessel et d’entendre l’histoire de la genèse du titre. En tant que maison d’édition microscopique et tablant sur des prix de vente réduits, ils se devaient de posséder un ouvrage qui soit le fer…

Lire la suite Lire la suite

Retrouvé

Retrouvé

14 mai 2013, 12:14 D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours senti sa présence. Enfant, muré dans le silence, voulant expier une faute que je n’avais pas commise, j’avais décidé qu’il n’existerait pas. C’était ainsi. Avec ma mère, il n’y avait pas de place pour lui. Elle avait choisi, pour mon plus grand bien. Mon seul refuge était l’école. Les bonnes notes pleuvaient. Des chiffres pêle-mêle virevoltaient autour de moi. Mes fées. Une calligraphie limitée, certes, mais qui semblait…

Lire la suite Lire la suite