Femen

Femen

14 mai 2013, 12:57

Par le bout, ces phénomènes non fées, mènent.

Liberté, liberté, j’entends encore ton nom.

Je tends l’oreille: est-ce bien toi?

Hélas, trois fois hélas, non.

Mais qui sont ces sorcières de leurs cheveux vêtues?

Belles, avons nous la même définition?

Parlez moi de plastique, et nous nous entendrons.

Qu’est ce que le plastique pour crier son désespoir,

Sinon un leurre pour de plus sombres desseins.

De la société, ces femmes ne sont le miroir.

Depuis Le fameux Mai, Marianne a rangé son sein.

En quatre décennies les fils de pub ont oeuvré.

Ce geste si fort,  tout emprunt de courage,

Étalé sur les murs, écrans et papiers,

Est devenu symbole de l’esclavage.

La chair est faible, votre argent dieu le sait.

Des gentils, il faut troubler les âmes.

Avec un combat juste, on fera l’amalgame

Entre supports et mots de Vérité.

Les vrais combattants dans leur humilité,

N’oseront jamais faire autre chose que prier.

Tandis que les loups déguisés en saints,

Hurlent à la ronde des noms de serins.

Laissez moi vous dire l’unique but poursuivi:

Faire de la liberté votre ennemi.

Du Seigneur j’ai reçu tous les signes

Cette liberté s’écrit dans Ses lignes.

Et dans nos coeurs avant tout.

Les commentaires sont clos.