Juste une illusion – 18 Janvier 2012

Juste une illusion – 18 Janvier 2012

Juste une illusion – 18 Janvier 2012

La musique a toujours pris une grande place dans ma vie. Bien souvent, à chaque évènement important, est lié une chanson. J’ai souvent un refrain qui me vient en tête et qui illustre la situation dans laquelle je me trouve. Le 18 Janvier 2012, au coeur de cette semaine inoubliable, est un moment de grande confusion. Je crois devenir fou. Les évènements des derniers jours me font peur. Surtout mon propre comportement. Je suis extrêmement vulnérable. Je suis encore sous le choc de ce que j’ai vécu le vendredi 13 à l’aube. L’image obsédante de « l’apparition » ne cesse de me hanter. Il m’est impossible de discerner alors  si elle est bénéfique ou maléfique. Me voilà totalement perdu. C’est alors qu’un de mes contacts mettait en partage une chanson qui a bercé mon enfance: Just an illusion.

Les images du clip, les paroles, prennent tout à coup une autre dimension. Me voilà rassuré. Il faut que j’apprenne à faire confiance. Si Dieu m’a mis dans cette situation, Il sait aussi prendre soin de moi.

Illusion

Searching for a destiny that’s mine

A la recherche de ce que doit être mon destin

There’s another place, another time

Me voici  ailleurs, à une autre époque

Touching many hearts along the way

Touchant aux coeurs jalonnant ma route

Hoping that I’ll never have to say:

En espérant que je ne serai jamais amené à dire:

It’s just an illusion

Tout ceci n’est qu’illusion

Follow your emotion anywhere

Suis tes émotions  où que tu sois

Is it really magic in the air

Crois-tu à de la magie dans l’air?

Never let your feeling get you down

Ne te laisse jamais envahir par des sentiments négatifs

Open your eyes and look around

Ouvre tes yeux et regarde autour de toi

Could it be that it’s just an illusion

Est-il possible que tout ceci ne soit qu’illusion? 

Putting me back in all this confusion?

Me renvoyant dans ce monde de confusion?

Could it be that it’s just an illusion

Est-il possible que tout ceci ne soit qu’illusion?

Now

Maintenant

Could it be a picture in my mind?

Pourrait-ce n’être qu’une image dans mon esprit?

Never sure exactly what I’ll find

Je ne suis jamais de ce que je vais trouver

Only in my dreams I turn you on

Seulement dans mes rêves je te matérialise

Here for just a moment then you’re gone

Un moment ici et tu disparais.

https://www.youtube.com/watch?v=i9nXEXWlQ5Q

Lors de la première rédaction de cet article en 2013, je n’avais pas bien compris les paroles. Mais, à l’époque, en Janvier 2012, plutôt que de focaliser sur le refrain, je me suis attaché aux paroles positives, mais surtout j’ai ressenti l’esprit qui animait le morceau. J’ai compris alors que tout était bien réel et non le fruit de mon imagination. En réalité, je ne faisais que mettre en pratique les paroles. Aujourd’hui, nous sommes en Octobre 2016, soit 9 mois après la mise en ligne effective de cet article. Je réalise, au fond, que je n’ai fait que répéter le même processus en Janvier 2016. J’étais alors dans un moment de confusion, je me demandais bien si tout ce que je vivais était réel ou bien le fruit de mon imagination. Est-cela que je cherchais à m’apaiser en publiant cet article alors en sommeil? Fort possible.

A présent, je relis, et je retraduis certaines parties. Il y a bien un dialogue entre le personnage central, qui est totalement perdu, et un autre ( qui s’exprime dans le deuxième couplet). Mais, contrairement à ce que j’écrivais, l’autre, qui est Dieu, ne veut que me rassurer.

Si il m’a fallu beaucoup de temps pour comprendre que Dieu me voulait du bien, et encore parfois je peux me mettre à douter, il en aura fallu aussi beaucoup pour apprivoiser mon appréhension à l’égard de certains humains par lesquels je vais me laisser dominer. Le but recherché est donc bien de  ne pas mettre en concurrence Dieu avec une de ses créatures. Pour cela, il fallait me faire passer la plus grande des épreuves, à savoir être livré en pâture à une femme dominatrice m’attaquant sur mon propre terrain et exploitant mes failles. C’est d’ailleurs la principale cause de ma confusion tout au long de cette histoire: le rapport à l’Unicité. La transcendance représente un horizon indépassable.

En octobre 2016, j’écrivais que j’espérais  pouvoir finaliser cet article quant à la nature de cette relation entre cette femme et moi. Je déplorais avoir cette déformation de tout vouloir conceptualiser y compris mes propres sentiments. En réalité, il s’agit là d’un atout, car ce détachement apparent est le révélateur d’un attachement profond au fondement de la foi. 

Cet article a été d’abord rédigé en 2013. Il était donc resté à l’état de brouillon. Puis publié en Février 2016. Repris en Octobre 2016, puis enfin en Janvier 2017.

Laisser un commentaire