Le hadith de Moulinsart

Le hadith de Moulinsart

Cet article est une réédition de l’article du même nom édité le 17 Juillet 2013. (l’éditeur des anciens articles n’est plus fonctionnel). C’est à dire rédigé avant la proclamation de Daesh en 2014 et ma compréhension de l’identité de la Cité sainte en 2015.
Trois frères unys. Trois Licornes de conserve vogant au Soleil de midi parleron. Car c’est de la lumière que viendra la lumière. Et resplendirra 20 37 42 N. 70 52 15 W. la + de l’Aigle.
Tout le monde connait les aventures de Tintin. Parmi la collection, l’une des plus célèbres est celle du double album du secret de la Licorne et du trésor de Rackam le rouge.
Depuis la fin de la lignée prophétique, Dieu n’a jamais cessé d’insuffler son esprit sur les humains. Ainsi, bon nombre d’œuvres artistiques, livres, films, photos, musiques, mais aussi bandes dessinées, sont inspirées. L’art populaire est un moyen efficace de toucher le plus grand nombre. Le secret de la Licorne a bien plus à nous apprendre que nous ne pouvons le supposer car les trois licornes monothéistes doivent apprendre à voguer de concert.
Dans cet épisode, Tintin se met en quête de retrouver les trois parchemins afin de résoudre l’énigme du trésor de Rackam le rouge. Une fois qu’il les a tous en main, il comprend au travers du texte qu’il faut les superposer avec une lumière placée derrière pour en révéler le secret. Les curieux signes s’assemblent pour former les coordonnées géographiques d’une ile au large de la Dominique. Il décide d’embarquer son fidèle ami le capitaine Haddock en expédition de l’autre coté de l’océan. Hélas, les recherches s’avèrent infructueuses car s’ils découvrent l’épave du vaisseau, elle ne contient pas le fameux trésor. De retour en France dans le château de Moulinsart fraichement acquis, Tintin découvre la statue de Jean de Patmos.
Tintin parle de l’homme en statue devant lui comme du rédacteur de l’Apocalypse (dévoilement). Il fait le lien avec la dernière partie du message qui jusqu’à ce moment là ne lui avait pas été utile: la + de l’Aigle. En effet Jean est surnommé l‘Aigle de Patmos. En poussant le tableau posé devant, il découvre un globe terrestre sur lequel il remarque l’emplacement de l’ile. Le point s’avère être un bouton qui libère le mécanisme de protection du trésor. Ce dernier était donc pendant tout ce temps sur le lieu même du départ des investigations. Or, si il a bien décodé toutes les informations contenues dans les parchemins, trouvé l’épave en utilisant la lumière et trouvé l’aigle et son trésor matériel, force est de reconnaitre qu’il n’est toujours pas question d’une croix et de réel apocalypse spirituel.
Les parchemins avaient pour rôle de mener à une fausse piste à l’autre bout de la terre, pour qui se contente de l’explication première.
Venons-en maintenant à l’eschatologie musulmane, c’est à dire aux prophéties annonçant le deuxième Apocalypse. Il est dit dans un fameux hadith que le Messie apparaitra au carrefour des routes entre Damas et Bagdad. Bien souvent d’ailleurs, le hadith est tronqué et se contente de mentionner Damas. Ainsi, il y a fort à parier que constatant les Signes de la fin des temps, certains se soient mis en tête de devancer cette venue. C’est dans ce processus que s’est créé Daesh, dans l’espoir de constituer l’armée du Mahdi avant son avènement. Les djihadistes pensaient non seulement accéder au Paradis mais surtout faire parti des plus grands combattants de Dieu. Les savants qui guidaient ces hommes livraient une interprétation littérale et géographique des hadiths. Vous comme moi, savons qu’il s’agissait d’une fausse piste. Pourtant les écrits demeurent. Contrairement à ce que prétendent mes détracteurs, je ne rejette pas les hadiths, je les trie. Mais c’est un autre sujet que nous développerons ultérieurement.
Ainsi, ce n’est donc ni à Damas ni à à la croisée de routes caravanières que se déroule la seconde venue. L’endroit n’est pas physiquement dans le Levant (Syrie + Irak), mais symboliquement. Il s’agit bien d’une croix.
Abraham, paix sur lui, commence son ministère à Babylone. C’est là qu’il détruit des idoles et fait face à ses contemporains (Nemrod et sa tour de Babel, plus tard divinisé en Marduk). Ensuite, Dieu le sauve d’une mort certaine (Gen 11.31 Ur Kasdim: le feu de démons, traduit généralement par Ur en Chaldée et qui était pris comme lieu de naissance du Patriarche alors qu’il n’y a jamais mis les pieds. Coran 29.24. Son peuple ne fit d’autre réponse que: «tuez-le ou brûlez-le». Mais Allah le sauva du feu. C’est bien là des signes pour des gens qui croient.) . Puis lui demande d’émigrer à Harran. Harran réapparait ensuite dans Genèse, c’est la ville la plus septentrionale de la Révélation. Gobekli Tepe (Harran) s’avère être, selon des travaux archéologiques récents, le lieu abritant le temple le plus ancien du monde (12.000 ans). En contrepartie de ce sacrifice, Il lui promet une immense récompense. Enfin, après être passé en Égypte, il finit ses jours en Canaan (tombeau de Makhpéla). Il mène alors une vie de nomade, mais l’histoire a retenu un lieu en particulier: celui du sacrifice de son fils. Selon la Torah écrite par les Judéens, il s’agit du mont Moriah. Ils y construisent donc le Temple de Jérusalem au lieu que nous connaissons aujourd’hui. Tandis que dans la Torah des Samaritains, le mont est Moré (en hébreu la différence serait apparemment celle d’un Yod, cela montre que le peu d’altération du texte global, voilà aussi le pourquoi de la déclaration: Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul Yod ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.). Ces derniers vont construire leur Temple sur le mont Garizim à Sichem qui est Naplouse. Dans la Torah, il n’y a pourtant qu’un unique Temple dédié à l’Éternel. La rivalité politique entre les deux royaumes des enfants d’Israël s’est donc muée en une profonde et irréconciliable rivalité théologique. Le Judaïsme rabbinique, le Christianisme et l’Islam hadithique ont tranché et fait de Jérusalem la Cité sainte et de la seule tribu de Juda (juifs antiques: Judéens) les pieux prédécesseurs en religion. Les Samaritains sont considérés apostats par toutes les confessions. Nous voilà donc avec un emplacement géographique qui pose question. L’Évangile s’achève, quant à lui, à Jérusalem. (mais ce n’est qu’une semaine sur un ministère itinérant de plusieurs années)
Enfin, selon le Coran, Abraham, aidé de son fils, paix sur eux, construit la Kaaba à la Mecque. Tandis que la révélation coranique a lieu dans cette dernière et à Médine.
Nous avons donc différents livres, différentes traditions, différentes communautés. Les curieux signes des parchemins de Tintin sont ici des emplacements de villes sur une carte, villes qui ont été le théâtre des différentes étapes de la Révélation au cours des siècles. Des signes apparemment sans aucun lien entre eux. Allumons la Lumière.
Apparemment seulement, car ces 5 points forment une croix (Médine, La Mecque et Harran sont alignés). La croix est le symbole messianique par excellence. C’est ainsi qu’en Juillet 2013, je concluais sur la croix ci-dessous. Mais cette croix présente un défaut majeur comme vous pouvez le constater:

La Croix de 2013
Un an plus tard, au mois de Ramadhan, Daesh proclamait le Khalifa. Pour légitimer leurs actes, les “savants” djihadistes s’appuyaient sur la prise de la petite et insignifiante ville de Dabiq, nommée dans un hadith eschatologique comme lieu clef de la fin des temps. C’est ainsi qu’ils nommaient leur journal de propagande sur internet afin de recruter les plus grands soldats de l’humanité (sic).
Les stratèges de Daesh, de fins tacticiens, choisirent de frapper l’occident en son coeur, c’est à dire en touchant l’organe de propagande: Charlie. Le 7 Janvier 2015, la France découvrait l’horreur du terrorisme eschatologique planifié. Le même jour, chez moi, dans mon appartement de la proche banlieue de Paris, à quelques kilomètres de là, je comprenais que la Cité sainte des enfants d’Israël n’était pas Jérusalem, mais Sichem, c’est à dire Naplouse. Pendant toute l’année 2015, tout mon travail va s’orienter dans cette direction. Je vais ainsi détricoter tout le mensonge et comprendre que Jérusalem a été construite sur les ruines de Sodome et Gomorrhe.
Jérusalem est une ville maudite et ce n’est que pour jeter des bases inaltérables pour la confondre dans son mensonge (les bases, car il ne s’agit là que de la première partie de sa mission, en effet dans le Coran 43.63 Et quand vint Jésus avec des preuves, il dit: «Je suis venu à vous avec la sagesse et pour vous rendre clair une partie (ba’da) de ce sur quoi vous divergez. Craignez Allah donc et obéissez-moi. ) que le Messie devait y mourir, aidé par Judas endossant le rôle ingrat du traitre parmi les 12. Il s’agissait en réalité de démasquer également les Judéens, enfants de Juda parmi les 12, qui ont trahi les autres tribus d’Israël en construisant un faux temple dans la ville maudite. Cette trahison a été prophétisée par Salomon, paix sur lui. En comprenant cela, on comprend également que le lieu du sacrifice d’Abraham, est en réalité Moré, et qu’il n’est autre que le mont Garizim à Naplouse. Mont qui est le lieu de la Révélation de la Torah: le mont Sinaï. Notons aussi l’emplacement du tombeau des Patriarches qui est lui aussi à Moré et non à Hébron.
En replaçant la Cité sainte à son véritable endroit. Le point de Jérusalem disparait de la Révélation. La croix n’est plus déformée. Il y a un angle droit entre les branches verticales et horizontales, comme nous pouvons le voir sur ce schéma:

La Croix virtuelle du deuxième Apocalypse
A l’entrée de l’humanité dans l’ère numérique, la Révélation devient virtuelle.
Sourate an nour (La lumière) 35. Allah est la Lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un (récipient de) cristal et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat; son combustible vient d’un arbre béni: un olivier ni oriental ni occidental dont l’huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière. Allah guide vers Sa lumière qui Il veut. Allah propose aux hommes des paraboles et Allah est Omniscient.
Pour approfondir:

Laisser un commentaire