Les trois Rois mages et le Zeitgeist

Les trois Rois mages et le Zeitgeist

“On nous a occulté la véritable et divine Présence que l’homme appelle Dieu.”
Zeitgeist a été une sorte de pionnier en matière de documentaire dit complotiste. Nous l’avons tous vu. C’est avec surprise que je lisais cette phrase dans le texte d’introduction en le revoyant après toutes ces années. Bien loin de nier l’existence de Dieu, il est question ici de balayer le mensonge pour s’affranchir de ceux qui se placent entre Dieu et nous. Il est clair que l’auteur de Zeitgeist, en choisissant ce texte, n’en a pas compris la portée, puisque le documentaire contient une attaque sérieuse contre la foi. Il s’est focalisé sur son coté conspirationniste qui venait appuyer l’ensemble de son travail et l’articuler puisqu’il met en lien les religions établies, les complots contre l’humanité et le système bancaire. Zeitgeist est un documentaire conspirationniste athée.
Zeitgeist signifie l’Esprit du temps. C’est à dire l’esprit d’une époque. “Il désigne le climat intellectuel et culturel, les jugements, les habitudes de pensée d’une époque.“ L’esprit du temps de ce début de 21ème siècle, en ces débuts d’internet et de la formidable expansion de l’information, c’est clairement le conspirationnisme. Cela a commencé avec le 11 septembre et puis s’est allé en augmentant. Tant est si bien que lorsque l’on tente de prendre du recul, on réalise que les médias dits mainstream pratique eux aussi certaines formes de théories du complot. Ils ont l’élégance de la formule mais ils ne font que défendre les partisans de ceux qui partagent leur paradigme sociétal. Il est ironique de constater que nos descendants pourraient prendre le documentaire Zeitgeist pour illustrer l’esprit de notre temps.
Je ne vais pas ici m’étendre plus avant sur les théories développées dans le documentaire. Des documentaires critiques ont été montés pour montrer la quantité importante d’erreurs et de mensonges qu’il contient. Néanmoins, il n’en demeure pas moins que l’histoire des rois mages qui seraient en réalité trois étoiles, et qui est le coeur de la démonstration, n’est peut-être pas si farfelu qu’on pourrait le croire. En réalité, si l’auteur s’est contenté de soulever une pertinente question mais n’a pas réussi à y répondre correctement, c’est tout simplement qu’il n’est pas allé au fond des choses par manque de connaissance. Et surtout de foi, dans la mesure, où partant du postulat que tout est inventé, il lui est impossible de trier la vérité du mensonge. C’est donc ce que nous allons faire par la suite.
Comme je l’ai expliqué de nombreuses fois dans mes articles, la Révélation est systématiquement récupérée par ses ennemis pour la détourner de son sujet initial, à savoir l’Unicité divine. Bien sur, les courants ésotériques sont diverses et les écritures chrétiennes sont traversées par divers traditions gnostiques. Il n’y a pas d’unité, et parfois deux courants antagonistes se superposent au fur et à mesure des réécritures. C’est ainsi que, comme nous l’avons vu précédemment, l’église romaine a canonisé un ensemble de texte où les deux courants majeurs, à savoir l’école johannique et l’école paulinienne sont rassemblés. A l’origine, avant la canonisation du corpus, ces deux courants étaient de farouches opposants. L’école johannique traitait Paul de faux apôtre et son école de synagogue de Satan. Inutile de vous dire que la théologie basée sur la cohérence de ces deux écoles réunies est vouée à l’échec. Le résultat a donné le catholicisme. La réforme fut violente. Mais elle n’est jamais parvenu à son objectif dans la mesure où elle ne s’est jamais attaqué à la racine du problème. En effet, plus les distorsions introduites dans les textes sont proches de la source, plus les conséquences sont importantes. Nous parlons ici du texte même des évangiles, pas de sources annexes.
Les évangiles de Luc et de Mathieu sont les seuls qui contiennent un récit de l’enfance. Le récit de Luc sur l’annonciation est très proche de celui contenu dans le Coran. A quelques détails près. Il affirme que Zacharie est de la classe sacerdotale d’Abia et qu’il officie au moment où il a la révélation, que Jean nait 6 mois avant Jésus, et que l’accouchement a lieu au moment d’un recensement. Pour la plupart des gens, cela ne signifie pas grand chose, mais pour quelqu’un d’érudit, il peut en déduire le jour de naissance du Messie. Le résultat, on le connait, puisqu’il est d’actualité, et qu’il est le 25 décembre. Cette date est issue d’une tradition antique en lien avec le culte du soleil. Lorsque bien des années plus tard, l’église romaine s’est emparé des écritures, elle-même étant héritière de cette tradition, elle n’a eu qu’à faire rejaillir cette information du texte pour établir la Nativité au 25 décembre.
Avant d’aborder Mathieu, tachons de comprendre le processus. En réalité, il est impossible de comprendre les enjeux, si l’on ne prend pas en compte le Coran. Car celui-ci contient une information précise: le Messie annonce la venue d’un prophète après lui. Si les écrits chrétiens ne contiennent plus cette information aujourd’hui, il est clair qu’à l’époque qui nous préoccupe, c’est à dire au moment de leur rédaction, cette information était connue et prise en compte. Elle faisait parti de l’esprit du temps. A présent tout ce que nous pouvons faire, puisque nous ne pouvons accéder au texte de cette prophétie directement, nous allons analyser son empreinte fossile. Car si des hommes ont pensé l’effacer et que leur ruse était imparable puisque indétectable, c’était sans compter sur la ruse du Créateur. En effet, la prophétie annonciatrice d’un homme à venir, annonçait aussi la naissance d’un peuple et d’une révélation à ce peuple. Donc une fois que le Messie avait laissé sa place, différentes communautés ont aspiré à incarner ou à donner naissance à ce peuple. Sans comprendre qu’il fallait attendre 600 ans et que ce peuple ne serait aucun de tous les protagonistes de cette histoire palestinienne. L’école johannique sert la cause du peuple d’Adiabène, tout du moins elle instrumentalise ce peuple pour servir sa propre cause, de philosophie pharisienne. L’école paulinienne sert la cause du peuple romain aux contours bien plus flous. L’école rabbinique sert la cause d’un peuple juif renouvelé, débarrassé de tous ses hypocrites et de son clergé. Le mélange des deux premiers a donné le catholicisme traversé par des courants hétérogènes qui, plus tard, s’est scindé en deux églises distinctes. Le troisième groupe a fondé le judaïsme moderne décentralisé. Il est fort possible que d’autres traditions, d’autres peuples soient venu se mêler à ce concert. Dans la suite, nous allons nous intéresser à un groupe particulier. Sa trace fossile s’observe dans le mythe des Rois mages.
Le mythe des Rois mages est issu essentiellement de l’évangile de Mathieu. Le lien avec le 25 décembre ne peut se faire que lorsque l’on assemble Luc et Mathieu. Tel n’était pas forcément le but des rédacteurs. Ici, le message crypté ne concerne pas une date mais un lieu. Le mythe se base sur un évènement réel des évangiles, à savoir un signe lumineux dans le ciel. A quel date, et de quelle nature, difficile de le deviner. Puisque l’attention du lecteur est attiré vers le ciel, Mathieu se propose de nous faire voir quelque chose. 3 Rois mages de provenance inconnue, mais venant de l’est, viennent témoigner du miracle de la Nativité. Ensuite, le couple part en Égypte pour un temps. Ce départ en Égypte, s’il rappelle celui de Joseph, paix sur lui, il nous rappelle également celui d’Abraham, paix sur lui, et sa brève incursion. C’est l’endroit le plus occidental où s’est rendu le Patriarche. Nous savons qu’il a séjourné à Harran pendant de nombreuses années, c’était là le point le plus septentrional de son périple. Enfin, il venait de Babylone, le point le plus oriental. Certaines exégèses prétendent que Abraham venait initialement d’Ur. En réalité, il s’agit d’une mauvaise interprétation du verset 15.7 de Genèse. Voir cet article pour l’explication. Il nous reste le point le plus méridional. Cette fois les traditions biblique et évangélique sont étrangement muettes. C’est comme si Abraham n’était jamais allé au delà du golfe d’Aqaba. Par contre, il nous est rapporté que Paul s’est rendu en Arabie dans un but bien précis. Sans qu’aucune autre explication nous soit donnée. Pourtant, le Coran et la tradition islamique nous rapportent des éléments, notamment la construction de la Kaaba, avec l’aide de son fils Ismaël, paix sur lui. Rien, aucune trace. C’est comme si tout cela s’était volatilisé. Comme si Muhammad, paix sur lui, avait inventé tout cela pour se légitimer. En réalité, tout comme la prophétie de sa future venue était connue des rabbins et des évangélistes, la présence d’Abraham était connue. Et avec une grande précision.
L’auteur de Zeitgeist avait vu juste, il s’agissait bien d’attirer l’attention vers ce que l’on appelle la Croix du sud. Comme il est très bien expliqué dans l’article Wiki, la Croix du sud était visible depuis tout le bassin méditerranéen durant l’antiquité. De nos jours, ce sont les pays de l’hémisphère sud qui peuvent la contempler. Elle figure d’ailleurs sur de nombreux drapeaux, notamment ceux de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Brésil. C’est dire la fascination qu’elle exerce sur les hommes encore aujourd’hui. Mais il ne fallait pas chercher une date grâce à cette croix. Il s’agissait simplement de la reporter sur la terre au bon endroit:

à droite, la Croix du sud
Attention, il faut bien saisir que ceci ne fait pas parti de la Révélation, mais il s’agit bien d’ésotérisme. L’emplacement de Makka ne se trouve pas grâce aux étoiles. Cette fausse histoire des Rois Mages introduites à l’intérieur des évangiles étaient destinée à contenir une information qui devait passer la barrière du temps de manière occulte. Quelle était la volonté initiale des rédacteurs? Protection ou mensonge? Quels réels intérêts servaient-ils? Dans l’absolu, effacer toute trace visible de Makka dans les écritures, a eu pour conséquence qu’aucune tentative n’a été menée d’y faire naitre un peuple artificiellement, c’est à dire sans la guidée directe du Créateur (ceci n’est qu’une hypothèse temporaire que je réviserai par la suite, l’essentiel de la démonstration est là). Et là était surement bien la volonté divine dans une stratégie imparable. Nous voyons bien, d’ailleurs, comment les arabes ont été manipulés religieusement grâce aux écrits eschatologiques, par celui qui se faisait appeler Laurence d’Arabie au 20ème siècle pour servir les intérêts de la couronne britannique contre l’empire Ottoman. Nous subissons encore les effets de cette manipulation, à la fois politiquement et religieusement. L’histoire s’est ensuite répétée avec le Sham et Daesh.
Au final, la fête de Noël s’est muée en une fête totalement profane, célébrée à une époque où il fait froid et où les jours sont très courts. Les gens mangent, se font des cadeaux. Après tout, quoi de mal à cela. Beaucoup de musulmans l’apprécient et il n’y a aucune connotation religieuse. Il n’y a donc pas lieu de faire des fatwas pour condamner tel ou tel.
J’espère que vous avez apprécié cet article bien dans l’esprit du temps. Une dernière chose avant de vous quitter: dans la constellation de la Croix du sud se trouve la Boite à bijoux. Ceci apporte peut-être une réponse à cette fameuse énigme de décembre 2015.
Paix sur vous.

Laisser un commentaire