Du Nil à l’Euphrate

Du Nil à l’Euphrate

Dernières modifications le 2 février·23 minutes de lecture

1967. Un jubilé vient de se terminer depuis la déclaration Balfour. Un autre épisode de la reconquête moderne de la Terre Promise semble donc sur le point de s’écrire. C’est ainsi que le Créateur l’aurait décidé selon certains. Une part des écritures. L’armée “la plus morale du monde” selon l’idée qu’elle a d’elle-même, en un temps record, vient de conquérir le désert jusqu’aux rives du Nil. De l’autre coté, elle n’est pas allé plus loin que le plateau du Golan. Mais comme on dit dans les années qui suivent: “Après tout, Damas n’est qu’à une heure de route.”
Et tout le monde comprend bien que si Damas tombe, c’est tout le pays qui suit. L’Euphrate semble atteignable. Rendez-vous au prochain jubilé! 2017 donc. 2017, avez-vous dit? Une certaine annonce pour une ambassade. Si les uns aiment faire parler la poudre ,d’autres se contentent d’effets d’annonce. Pas étonnant que Twitter soit devenu le terrain du combat politique moderne pour notre chère élite.
Mais revenons à la fin des années 60. Le Mossad maîtrise son sujet. Des plans d’attaque de la ligue arabe, tout est connu. Jusqu’à la date de l’attaque: 6 octobre 1973. Le jour de Kippour en plein Ramadhan. Les généraux sont en confiance. Dieu va leur accorder la victoire à coup sur. Après tout, ce ne sont que les descendants des pharaons. Si ils traversent le canal pour venir attaquer la ligne de défense israélienne, Dieu les engloutira dans les flots. En réalité, les israéliens ne font que peu de cas de l’armée égyptienne. Ils sont plutôt concentrés de l’autre coté, du coté de la Syrie. Quelle opportunité extraordinaire. Ce sont les syriens qui attaquent. Ils seront donc en position de défense. La communauté internationale ne pourra donc rien dire si la riposte les amène loin dans le territoire syrien. Puisque ce sont eux les victimes. La suite, vous la connaissez. Le génie égyptien a donné la victoire à son armée. Le Sinaï a changé de main. Tout le territoire conquis vers le Nil et conservé de manière artificiel a été réduit à néant. Les accords de paix ont été une catastrophe pour le pouvoir en place. Quelques années plus tard, c’est la défaite aux élections. L’esprit des kibboutz est définitivement mort. La couleur politique dominante a radicalement changé. Elle est restée ainsi jusqu’à nos jours. C’est dire l’ampleur du traumatisme. Pourtant, ils avaient tout prévu. Ils avaient même tourné ce film: Rabbi Jacob. Il fallait absolument avoir l’opinion publique de son coté. Et l’opinion publique, ça se fait en France. Et le nucléaire dissuasif aussi. A condition d’avoir une bonne stratégie de persuasion de ceux qui exploitent les ingénieurs français. Je ne vais pas répéter ce que j’exposais dans l’article Rabbi Jacob, depuis 2013. Le temps passe.

Au fond, qu’est-ce que le sionisme, au risque de me répéter? Sinon la croyance de certains d’être les acteurs des prophéties écrites il y a très longtemps? Quitte, parfois, à créer des prophéties auto-réalisatrices. Et ce n’est certes pas propre à une confession ou une autre. Mais cette particularité n’a échappé à personne. Alors, en marche. Puisque cette expression qui introduit le livre des Psaumes dans la traduction de Chouraqui est devenue à la mode. J’espère que vous êtes en forme parce que nous allons faire un bout de chemin.

Revenons 3900 ans en arrière. Quelque part du coté de l’Euphrate. Si la Genèse n’est pas très loquace, la tradition midrashique l’est beaucoup plus. Voici des extraits du Midrash Bereshit Rabba 38:
Une femme vint un jour, avec un panier de farine. Elle dit: "Voici pour tes dieux."Abraham prit un bâton, et fracassa toutes les idoles, à l'exception de la plus grande, dans la main de laquelle il mit le bâton.
Son père revint et demanda ce qui s'était passé. [Abraham] répondit: "Cacherais-je quoi que ce fût à mon père ? Une femme est venue avec un panier de farine et m'a demandé de les donner à ces dieux." Lorsque je l'ai offerte, un dieu a dit :"Moi d'abord !", un autre "Non, moi d'abord !" Alors, le plus grand s'est levé et a brisé toutes les autres.(...)

Haran se trouvait là. Il [se] dit : quoi qu'il en soit, si Abraham s'en sort, je dirai que je suis d'accord avec Abraham ; si c'est Nemrod qui triomphe, je dirai que je soutiens Nemrod. Après qu'on eut jeté Abraham dans le four, et qu'il en fût sorti indemne, on interrogea Haran : "Avec qui es-tu [allié]"? Il leur dit : "Je suis avec Abraham."
Ils le prirent et le jetèrent dans le feu, et ses tripes brûlèrent. Il sortit et mourut devant Terah son père. Voici la signification du verset : "Et Haran mourut devant son père."

Nous trouvons également des traces du feu dans Genèse 15.7, si l’on traduit le mot ur, plutôt que de décider qu’il s’agit du nom propre d’une ville de Mésopotamie, par le mot feu. Les lecteurs du Coran auront reconnu deux passages du récit d’Abraham, paix sur lui. Pour les autres:
https://www.islamreligion.com/fr/articles/293/viewall/l-histoire-d-abraham-partie-1-de-7/
Si l’on se base sur ce dernier, nous déduisons donc que le moment où le prophète prêcha activement le monothéisme fut dans cette zone géographique. Et que s’accomplit là le plus grand miracle de Dieu par son entremise: le sauvetage du feu. Ajoutons à cela qu’il fit une profonde recherche sur la nature divine et de ce qu’il devait adorer et qu’il en partagea surement les fruits avec son entourage. Enfin, il se fit remarquer au plus haut niveau du pouvoir en la personne du roi et il mit celui-ci en échec. D’autres récits rapportent un échange où il prend l’ascendant sur son interlocuteur. Celui-ci n’a alors pas d’autre alternative que d’employer la force pour le soumettre. Ce qui finalement entérine sa défaite. Au passage, Nimrod n’est pas un adorateur du feu comme le dit le Midrash. C’est un anachronisme.

Comme je le faisais remarquer il y a quelques jours, la Tradition Primordiale vient systématiquement parasiter la Révélation. Ce passage de la vie d’Abraham n’a pas de réelle répercussion sur la suite de la Révélation. La Genèse ne le rapporte même pas. La nature a horreur du vide. Si la Révélation ne s’est pas implantée dans cette région, les miracles ont pourtant été mis à profit pour alimenter une tradition alternative. A ce sujet, certains d’entre vous connaissent l’existence de l’épopée de Gilgamesh, qui s’inspire de l’histoire de Noé, paix sur lui. Ce qui fait dire à certains que c’est la Bible qui est une copie. Comme on peut le voir, on peut toujours écrire les choses dans le sens que l’on désire afin de servir un propos.

Genèse du zoroastrisme
Nous allons émettre l’hypothèse que le “prophète” Zarathoustra est en réalité Abraham, paix sur lui. Inutile de se perdre dans les légendes fabriquées. Elles sont nombreuses. Il convient de se rattacher aux fondements du zoroastrisme. Le zoroastrisme est né en Perse, au milieu de populations indo-européennes qui avaient émigré à la fin du millénaire précédent et qui avait le mazdéisme comme religion. Le mazdéisme était un polythéisme. Le zoroastrisme est présenté comme une réforme “monothéiste” de cette religion. Le dieu principal, Ahura Mazda, deviendrait unique. Toutefois, un grand nombre de spécialistes considèrent qu’il s’agit d’un dualisme. Dans un cas comme dans l’autre, on peut imaginer qu’un prophète prêchant l’Unicité puisse produire une réforme de cette nature malgré lui. L’apparence d’un monothéisme. Ensuite, d’après ce que j’ai lu, des recherches archéologiques récentes ont montré que les textes fondateurs auraient été rédigés vers -1700. Ce qui correspond avec les dates couramment admises pour Abraham: -1900. Mais ce qui parait le plus parlant est le fait que cette religion est clairement associée avec le feu. Le feu fait parti intégrante du culte. Un feu sacré est conservé dans un temple unique où les adeptes viennent en pèlerinage. Le feu ne peut être utilisé pour autre chose que pour la culte ou la cuisine. Certains disent que le feu est le fils du dieu. Ainsi nous pouvons tenter d’établir un processus d’élaboration sommaire. Le prophète a marqué les esprits durablement durant son face à face avec le roi, le miracle associé ainsi que les enseignements d’unicité. Le roi a mené une persécution contre tous ceux, parmi ses sujets, qui témoignaient de l’intérêt pour le prophète. Mais l’information a circulé parmi le peuple. Ainsi, c’est au sein de la communauté voisine que ces récits trouvèrent un écho. Naturellement il y eut syncrétisme avec la religion dominante et une nouvelle tradition se développa loin de la Révélation portée par des familles très limitées en nombre et très éloignées.

Faisons un bond en avant. Nous voici durant le premier exil. Il est clair que lorsque l’on se penche sur l’histoire biblique, le premier exil constitue un tournant majeur. L’exil prend fin car Cyrus conquiert Babylone. L’empire perse domine une vaste région. C’est surement durant cette période de contact entre perses et hébreux qu’il y eut une sorte de “syncrétisme” doctrinal. Nous verrons plus loin sa nature et les conséquences réelles.

A présent, intéressons-nous au 8ème siècle de notre ère à Bagdad. Dans les siècles qui ont précédés, Bagdad était sous domination de l’empire Sassanide. Un empire immense capable de faire face à l’empire Byzantin,. La religion dominante était donc le zoroastrisme. Si la chute d’un empire constitue un traumatisme, la disparition d’une religion millénaire en est un bien plus grand encore. Il parait difficile d’admettre que la transition de toute une population à une nouvelle religion se fasse aussi brutalement. Ce qui est beaucoup moins concevable, c’est d’imaginer le clergé zoroastre abandonner toute prétention spirituelle. L’exemple qui me vient en tête est la Russie soviétique. Malgré les persécutions du régime communiste et l’implantation d’une certaine forme de culte, le christianisme a perduré. Aussitôt le régime disparu, les églises orthodoxes rejaillirent en pleine lumière. Si une partie peut s’exiler en diaspora, une autre demeure cachée. Un autre phénomène se produit: les fausses conversions, ou conversions d’apparence. Le culte ancien est perpétué et avec le temps et les générations se succédant, il se produit un syncrétisme. La dynastie Ommeyade est alors au pouvoir à Damas. La révolte gronde contre elle. Les arabes et les perses s’allient pour la renverser. Pour que cette révolte aboutisse, pour exalter la bravoure et faire face à la force organisée en place, il faut un moteur religieux. C’est là qu’une caractéristique propre au zoroastrisme va jouer un rôle prépondérant: son messianisme. En effet, cette religion, si elle promet un paradis en récompense de la vie d’ici-bas, promet également à ses adeptes le bonheur ici-bas si l’on suit ses préceptes et que l’on devient acteur du processus créateur sans cesse en progression. Certains disent qu’il s’agit de la première religion “écolo”. Elle se base donc sur une utopie. Et comme toutes les utopies, le 20ème siècle en est rempli, elle mène invariablement à la catastrophe. Ayons cela en tête, pour comprendre par quel biais ce concept utopique s’est introduit dans l’Islam. Nous sommes à un moment très particulier de l’histoire de l’Islam: la tradition prophétique est strictement orale. Le propre de la tradition zoroastrienne est d’être entièrement inventée puisque non issue de la Révélation. Il est tout à fait possible alors, d’imaginer que des récits légendaires de cette tradition ainsi que des récits inventés pour la circonstance soit venus se greffer à la tradition prophétique légitime. L’eschatologie musulmane était née. Les hadiths eschatologiques concernent essentiellement la région du Shams et Damas (voir notes). Ce qui ne correspond en rien aux sources géographiques de la révélation coraniques ni à l’Islam moderne, mais bien au moment où Bagdad convoitait le pouvoir de Damas. Il s’agit d’une compilation de propagande “religieuse”. (Nous pouvons d’ailleurs faire le parallèle avec l’Apocalypse dit de “Jean”. Le texte traite de la zone évangélisée par Paul. La secte johannique combat “scripturairement” la secte paulinienne. Les 7 églises ne sont plus du tout en lien avec l’actualité du monde chrétien, ce sont d’ailleurs des zones devenues musulmanes, et le livre prétendument révélé ne peut en aucun cas annoncer ce qui va arriver dans notre avenir.) Ensuite la dynastie Abbasside s’est mise en place. Les récits sont devenus “sahih” parce que légitimant le nouveau pouvoir dominant. Et ils ont été figés sur le papier. Et voilà.

C’est clairement durant cette période là que le hadith “Miraj” est inventé. Le nombre de prières passent à 5 comme dans le zoroastrisme. Les 17 rakats sont une allusion aux 17 gâthâs. Ainsi qu’un grand nombre d’inventions. Remontez quelque peu dans l’article, et vous comprenez la nature de l’apport zoroastrien à la religion des hébreux: la dimension messianiste.

A ce moment de la lecture, vous pourriez vous dire tout simplement que tout cela ne représente qu’une nouvelle théorie alternative. Une simple interprétation. Intéressant mais sans aucun fondement.

Abraham, paix sur lui, nous attend de pied ferme depuis 3900 ans. Il a un message à nous livrer. Reprenons le texte de Genèse 15:


15.5 Et après l’avoir conduit dehors, il dit: Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter. Et il lui dit: Telle sera ta postérité. 15.6 Abram eut confiance en l’Éternel, qui le lui imputa à justice. 15.7 L’Éternel lui dit encore: Je suis l’Éternel, qui t’ai fait sortir du feu (‘Ur) des démons (kasdim se traduit par démons plutôt que le nom propre Chaldée), pour te donner en possession ce pays. 15.8 Abram répondit: Seigneur Éternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai? 15.9 Et l’Éternel lui dit: Prends une génisse de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe. 15.10 Abram prit tous ces animaux, les coupa par le milieu, et mit chaque morceau l’un vis-à-vis de l’autre; mais il ne partagea point les oiseaux.

15.11 Les oiseaux de proie s’abattirent sur les cadavres; et Abram les chassa. 15.12 Au coucher du soleil, un profond sommeil tomba sur Abram; et voici, une frayeur et une grande obscurité vinrent l’assaillir. 15.13 Et l’Éternel dit à Abram: Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant quatre cents ans. 15.14 Mais je jugerai la nation à laquelle ils seront asservis, et ils sortiront ensuite avec de grandes richesses. 15.15 Toi, tu iras en paix vers tes pères, tu seras enterré après une heureuse vieillesse. 15.16 A la quatrième génération, ils reviendront ici; car l’iniquité des Amoréens n’est pas encore à son comble.

15.17 Quand le soleil fut couché, il y eut une obscurité profonde; et voici, ce fut une fournaise fumante, et des flammes passèrent entre les animaux partagés. 15.18 En ce jour-là, l’Éternel fit alliance avec Abram, et dit: Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d’Égypte jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrate, 15.19 le pays des Kéniens, des Keniziens, des Kadmoniens, 15.20 des Héthiens, des Phéréziens, des Rephaïm,15.21 des Amoréens, des Cananéens, des Guirgasiens et des Jébusiens.

Il est essentiel de pratiquer cette découpe sur le texte afin de le comprendre. La première partie décrit le peuple des croyants: un mélange. La partie du peuple qui appartient à la terre se divise toujours politiquement. Tandis que la partie qui appartient au ciel demeure toujours unifiée dans la foi, dans la vraie foi. Il n’y a jamais de réel schisme parmi les véritables croyants, ils savent toujours se reconnaître perdus parmi les autres. Cela est ainsi. Le Coran dit qu’à la fin, ils se reconnaîtront à la lumière de leurs visages.
La deuxième partie fait clairement référence aux fils d’Israël, de leur captivité, de l’Exode et de l’arrivée en Terre promise.
La troisième partie ne concerne pas les fils d’Israël. Elle concerne les fils d’Ismaël. En effet, le texte nous informe de ce qui menace les premiers: des oiseaux de proie. Il s’agit d’une métaphore pour décrire l’empire romain occulte (et ses prédécesseurs et successeurs). Tandis que les deuxièmes sont menacés par le feu, c’est à dire l’influence occulte de l’empire Sassanide. Pour l’anecdote, sachez que les zoroastriens n’enterrent pas leurs morts et les brûlent encore moins. Il les laissent à l’air libre se faire dévorer par des oiseaux de proie. Ce rite est encore pratiqué de nos jours en Inde. c’est à dire l’influence occulte de l’empire Sassanide. Pour l’anecdote, sachez que les zoroastriens n’enterrent pas leurs morts et les brûlent encore moins. Il les laissent à l’air libre se faire dévorer par des oiseaux de proie. Ce rite est encore pratiqué de nos jours en Inde. La photo ci-dessous montre cet endroit très particulier à Mumbai. Les tracés délimitent les emplacements des cadavres. La zone la plus proche du centre est pour les enfants. Vous pouvez apercevoir des ossements dans la photo. Si ce rite millénaire constitue un signe fort dans ce contexte, il est aussi une preuve que cette religion n’appartient pas à la Révélation qui est unique et ce même si certains affirment qu’elle est le fondement des monothéismes. En effet, mettre les morts en terre est un rite qui date des fils d’Adam.

Un site qui pourrait correspondre à la description que donne le Coran de l’endroit où doit être jeté Abraham dans le feu


Remarquez bien que la partie réservée aux fils d’Israël correspond seulement aux Amoréens. Tandis que celle des fils d’Ismaël s’étend du Nil à l’Euphrate. Si l’on regarde la situation actuelle, et si l’on fait abstraction de la période où le Sinaï a changé de main, cette prophétie s’est déjà réalisée. Et il est quasi impossible qu’Israël puisse espérer un jour conquérir le Shams. La situation de 67 a été de courte durée.
Remarquez aussi que les Jébuséens (Jérusalem) appartiennent à la deuxième liste. Cela est normal. Si vous me suivez, vous savez que j’affirme que la Cité sainte de la Torah est Sichem/Naplouse, c’est à dire la ville des Amoréens.

En conséquence de quoi, le plan de partage proposé actuellement et qui donne Naplouse aux palestiniens convient. Qu’importe que Jérusalem soit aux mains des Judéens. En effet, même converti à la loi coranique, un fils d’Israël demeure un fils d’Israël. La génétique confirme que les palestiniens musulmans sont les descendants de Jacob, paix sur lui.

Paix sur vous.

Notes

Pour ceux qui pourraient me trouver dur à l’égard des dirigeants israéliens et de leur messianisme, je me dois de rappeler cet article traitant du plan de partage de la résolution 181 de l’ONU et du comportement des dirigeants arabes: http://www.stephanpain.com/2017/12/15/181/ f
Ainsi que ceci, afin de montrer que celui qui aspire à devenir juste se doit de ne pas prendre position pour des injustes:
http://www.stephanpain.com/2017/12/31/mise-en-boite/ f

Hadiths à propos du Khorassan
Les hadiths eschatologiques sont nombreux. L’événement qui débute cette période est l’émergence du Mahdi et de son armée:
Ce groupe viendra du Khorassan. Ils porteront des turbans noirs. Les gens se lèveront de l’est et ne cesseront de s’élancer, piétinant le sol, à l’aide de l’Imam Mahdi pour aider à l’établissement de son gouvernement.
L’histoire nous indique à quoi cela fait référence explicitement et la véritable identité du Mahdi:
C’est en janvier 748 qu’avec 10 000 hommes Abû Muslim marche finalement sur Merv, capitale du Khorassan, d’où il chasse Nasr. Les Abbassides prennent très vite le contrôle de tout le Khorassan et se dirigent vers l’ouest. Koufa est prise en 749. Marwān II, à la tête de l’armée omeyyade, se dirige alors vers l’est pour arrêter les Abbassides. Les deux armées se rencontrent à la bataille du Grand Zab au début de 750 et les Omeyyades sont défaits. C’est la fin du Califat omeyyade et le début du Califat abbasside.

Abu Muslim al-Khurasani 719-755, est un général abbasside, fils d’un zoroastrien persan. On le nomme parfois « fondateur de l’Empire abbasside ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/Abu_Muslim_al-Khurasani
Il bénéficia du soutien aussi bien des chiites que des kharidjites, mazdéens, mazdakites et même des chrétiens et juifs, fortunés et influents dans la région.
Le terme « Compagnons d’Abû Muslim » désigne un certain nombre de révoltés souhaitant venger ce dernier, actifs de 755 à 783. À peine Abû Muslim mort, son ancien ministre des finances Simbad de Nichapur tente de le venger. Le suivent Ishaq, qui s’était proclamé successeur de Zarathoustra (échec en 757). Le dernier révolté fut al-Muqanna, actif de 776 à 783. Pour lui, l’esprit de Dieu s’est incarné dans tous les prophètes, les deux derniers étant Abû Muslim et lui-même. Déclarant meurtres et pillages légitimes du moment qu’ils visent les musulmans, il rencontre de grands succès en 782 et 783. Il fut ainsi fondateur de la secte des Khurramites, prônant notamment qu’Abû Muslim était le Mahdi.

  • Abû Dawûd 888-817, al -Tirmidhi 824-892, Ibn Mājah 824-887, Ibn Hibbân 884-965, Hakim al-Nishaburi 933 -1012, al-Boukhârî 810-870, Muslim 822-875 sont tous des compilateurs de hadiths natifs du Khorassan.

Miraj
Article sur les récits mythologiques concernant des ascensions dans les 7 cieux avec la rencontre avec Dieu dans diverses mythologies, notamment dans le zoroastrisme:
https://www.comprendreislam.com/blog/2019/1/9/sept-cieux
Nous y apprenons notamment que Paul, en témoigne 2 Corinthiens 12:2, attribuait du crédit aux écrits apocalyptiques de la période du premier temple, parmi lesquels nous trouvons 2 Hénoch, malgré qu’ils étaient déconsidérés par les savants de l’époque.
Le livre d’Hénoch en français:
https://drive.google.com/file/d/1g9rQQ-O1co3587iwkuP4LW9BBzSvWFRL/view
https://en.wikipedia.org/wiki/2_Enoch
Ainsi que celui concernant plus spécifiquement al Bouraq:
https://www.comprendreislam.com/blog/2019/1/8/bouraq

Lien entre le pont de Cinvat et des hadiths sur le jour du jugement:
https://www.comprendreislam.com/blog/2019/1/8/sirat-al-mustaqim

Esdras
1.2 Ainsi parle Cyrus, roi des Perses : L’Éternel, le Dieu des cieux, m’a donné tous les royaumes de la terre, et il m’a commandé de lui bâtir une maison à Jérusalem en Juda.
La phrase écrite par ce chroniqueur est une abomination. Que le Créateur utilise ses ennemis pour accomplir ses plans est une réalité. Mais jamais un adorateur d’idole n’affirmera établir un temple à l’Eternel. C’est tout aussi absurde que d’affirmer que l’actuel président américain serait un envoyé de Dieu. Celui qui rapporte de tel propos est un menteur et sa parole ne peut être pris en compte que de manière très circonstanciée. Ce livre n’a rien à faire dans le canon biblique. C’est un grave péché que de prononcer “Parole de Dieu” avant ou après la lecture de ce texte.

La Perse avant la conquête
https://fr.wikipedia.org/wiki/Conqu%C3%AAte_musulmane_de_la_Perse#La_Perse_avant_la_conqu%C3%AAte

Petite dédicace à un youtubeur marxiste radical français dissident critique de l’Islam à ses heures très perdues:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Califat_abbasside#L’association_religieuse_des_mouvements
Comprenez bien que la tête du pouvoir n’est qu’un pouvoir de façade. C’est l’état profond qui dirige en coulisse. Il convient donc de comprendre la doctrine dominante qui est le moteur de celui-ci. Ce n’est certes pas notre président en exercice qui pourra me contredire.

Genèse 15
https://www.info-bible.org/lsg/01.Genese.html#15

Gathas
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gathas

Le 17 et les maçons
Si le pouvoir occulte maçon est symbolisé par l’aigle, sa tradition a tendance à emprunter depuis toutes les origines. Il n’est donc pas curieux d’y retrouver des traces du zoroastrisme. L’épreuve du feu peut être alors utilisée comme une évocation de la résurrection (l’important passage du 17ème au 18ème degré).
Certes, il y a d'autres assimilations que celles du Pain et du Vin, de l'agneau et de la farine. Mais c'est dans la mesure où la mort prépare la vie que se trouve décrit le cycle. Edification, combat, sacrifice. Enfin résurrection. C'est par-là que le grade de Rose Croix atteint aux constantes universelles. http://hautsgrades.over-blog.com/article-lettre-initiatique-18-degre-102708111.html

Les fondements du zoroastrisme moderne, entrevue, 52 mn:
https://www.youtube.com/watch?v=X-VovKjndWs

Reportage en Inde 26mn
https://www.youtube.com/watch?v=pNxBIywug7c

Il ne faut pas confondre l’utilisation du feu dans la prière zoroastrienne et la présence de bougies dans les cultes monothéistes.
Il convient également de ne pas confondre les chiites avec les adorateurs du feu, comme souvent certains sunnites se plaisent à le faire. Il n’y pas de gène d’adoration du feu non plus. A ce propos, je signale que les chiites ne pratiquent que 3 prières par jour. Ceci s’explique tout simplement par le fait que la séparation s’est faite antérieurement aux événements messianiques de renversement du califat Ommeyade.

Un four
2) c’est un four (le terme coranique est bunyân – construction, édifice) qui est construit pour y jeter Abraham car les mots utilisés par le peuple indiquent qu’Abraham n’est pas exposé au feu comme dans le cas d’un bûcher, mais jeté dans un édifice bien construit ;
3) le terme coranique « jahîm »[7] fait penser à un feu ardent donc longtemps entretenu qui laisse jaillir des flammes ; iv) le peuple aurait pu simplement dire « préparez-lui une construction et jetez-le dedans ! », mais l’expression coranique est « et lançez-le dans le jahîm », ce qui laisse comprendre qu’il s’agit de lancer Abraham dans un édifice construit en profondeur contenant un feu tellement ardent que les bourreaux seront obligés de le lancer de loin pour ne pas se brûler eux-mêmes.
https://oumma.com/abraham-face-au-feu-le-recit-coranique-comme-miracle/

1867 (le jubilé précédent):
1867 a été une année marquante dans les interactions occidentales avec la Palestine. Il a marqué le début des fouilles révolutionnaires de Charles Warren à Jérusalem pour le Palestine Exploration Fund. Et cet été-là, Twain a mis les voiles sur la ville de Quaker, en tant que journaliste relativement inconnu pour le Daily Alta California, rapportant la première croisière de plaisance américaine en Méditerranée. Rétrospectivement au moins, Twain était l’un des visiteurs les plus célèbres de la Palestine au XIXe siècle, et son livre The Innocents Abroad, en est le récit le plus célèbre du XIXe siècle. Le livre est surtout connu pour sa description de la désolation du paysage et de la laideur de ses habitants.
Source: https://hyperallergic.com/400528/how-a-mark-twain-travel-book-turned-palestine-into-a-desert/
PEF:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Palestine_Exploration_Fund
Découverte du puits de Warren en 1867. Il était un membre fondateur de la loge Quatuor Coronati et de la première loge maçonnique en Israël, à l’origine une des carrières du roi Salomon pour l’édification du Temple de Jérusalem.
https://en.wikipedia.org/wiki/Charles_Warren
Il est ironique que cette séquence de pseudos jubilés ait été initié par des franc-maçons.

Les commentaires sont clos.