mercredi 22 mai 2024

Le porteur d’eau

Cet article est une annexe de:

Les 30 deniers

 

Nous allons nous intéresser à un moment très particulier du parallèle entre le récit de Joseph, paix sur lui, et les deux Venues: le passage du cadre monothéiste au cadre polythéiste (indiqué sur le schéma par un triangle noir).
Simultanément à la vente et la trahison de Juda le frère, qui n’est mentionnée que dans la Torah, nous avons un personnage annexe qui fait une furtive apparition dans le Coran:

12.19 Or, vint une caravane. Ils envoyèrent leur chercheur d’eau, qui fit descendre son seau. Il dit:
« Ô, Bonne nouvelle! Voilà un garçon ! »
Et ils le dissimulèrent [pour le vendre] telle une marchandise. Allah cependant savait fort bien ce qu’ils faisaient.

Un chrétien attentif comprend immédiatement le parallèle. Nous en trouvons la version  de Marc ici, encadré par la trahison de Juda l’Apôtre:

14.12 Le premier jour des pains sans levain, où l’on immolait la Pâque, les disciples de Jésus lui dirent: Où veux-tu que nous allions te préparer la Pâque?
14.13 Et il envoya deux de ses disciples, et leur dit: Allez à la ville; vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau, suivez-le.
14.14 Quelque part qu’il entre, dites au maître de la maison: Le maître dit: Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples?
14.15
Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée et toute prête: c’est là que vous nous préparerez la Pâque.
14.16 Les disciples partirent, arrivèrent à la ville, et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit; et ils préparèrent la Pâque.

La Cène est l’acte fondateur du christianisme: c’est l’annonce de la Bonne nouvelle, ce qui est le sens du mot évangile.  La Cène se passe là où les guide le porteur d’eau.
Le parallèle est saisissant. Je suis d’ailleurs étonné d’être passé à coté. Force est de reconnaître que vu la densité d’informations, on ne peut pas tout voir. D’où l’intérêt de relire avec un oeil neuf régulièrement. Ce qui explique à certains pourquoi la vidéo ne présente pas la possibilité d’édition permanente qu’a  cette source vivante. Ici un article supplémentaire est requis, mais ce n’est pas forcément le cas.
Il est à noter que l’expression coranique est: Ya Bouchra! C’est l’unique occurrence où le mot est introduit par cette interjection, ici de joie. Le Ya/Ô précède normalement un prénom. Cela suggère que le garçon est la Bonne nouvelle.
Comme ici:

3.45 (Rappelle-toi) quand les Anges dirent:   Ya Maryam (Ô Marie), voilà qu’Allah t‘annonce la Bonne nouvelle d’une Parole de Sa part: son nom sera:  Al-Masîh,  ‘Isa (Jésus) , fils de Maryam, illustre ici-bas comme dans l’au-delà, et l’un des rapprochés d’Allah.

Si saisissant, que dans l’instant d’après, je tentais de basculer dans le temps présent. Nous allons nous référer à un article très récent:
https://www.stephanpain.com/2023/02/07/porte-ouverte/
Reposons ici la séquence GJ:

  1. 11 septembre 2001, nous  entrons dans l’ère apocalyptique. L’événement jette le doute dans tous les esprits sur le monde.
  2. 2003. Sketch de Dieudonné. Un mouvement populaire encadré par de nombreuses voix du bas prend son envol: la dissidence. Internet et les réseaux sociaux s’imposent face au monde ancien des médias centralisés. Le peuple accède à la connaissance des rouages du pouvoir et de la domination. La Quenelle devient un moyen d’exprimer sa volonté d’émancipation.
  3.  2018. Mouvement des Gilets jaunes. Le temps est venu de passer à l’action. Le bras jaune géant de Châtellerault s’enflamme tel le symbole que tout cela est une Quenël divine. Très vite, dépassant l’aspect économique, l’idée du R.I.C. s’impose comme premier élément de changement de paradigme politique. Une soif de partage s’empare du peuple.
  4.  1er décembre 2018/16 mars 2019. Le peuple déclare et surtout incarne sa propre royauté. Le corps du Roi se pare de jaune. Le premier symbole est la prise de l’arc de Triomphe. L’image d’une icone de la République défigurée fait le tour des rédactions. Dans un deuxième temps, le 16 mars, les Champs-Elysées sont investis et son image de luxe et de pouvoir est effacée.
  5. Le 15 avril 2019. Purification du Temple du corps du Christ: Notre-Dame est en feu le lundi de la semaine sainte. Sa marchandisation touristique d’importance majeure pour la cité des Lumières n’est plus pour de longues années.
  6. Février 2020. La Porte Ouverte: le premier cluster du Corona en France est dans une communauté évangélique.
  7. 16 mars 2020. Déclaration de guerre. Les élites, acculées par la vague de rébellion et voulant humilier et briser la jeune royauté, imposent le martyr au peuple par le Coronavirus. Nous pourrions être dubitatifs en constatant que c’est l’ensemble de la population qui a été touché et non seulement les GJ. Rappelons-nous que le Messie était entouré de deux larrons dont l’un lui était hostile.
  8. Seul le temps imposera la victoire de l’esprit Gilets jaunes de la même manière que le christianisme s’inscrivit dans le temps long.

Le porteur d’eau est un personnage qui apparaît donc à l’étape 6.
La symbolique de l’eau est diverse. On peut prendre l’eau comme l’élément qui apporte la vie. Mais on peut aussi réaliser que l’eau fut le moteur de la première purification de l’humanité bien avant le temps de la Révélation: le déluge. Finalement, ce porteur d’eau ne serait-il pas le porteur d’un  élément purificateur?
L’eau dans l’ histoire de Joseph, paix sur lui, est le prophète lui-même. Il est découvert par le chercheur d’eau. Puis il va s’introduire dans la société égyptienne jusqu’à son sommet. Plusieurs générations plus tard, celui qui va reprendre son autorité, c’est Moise, paix sur lui. Son nom signifie qu’il est sorti de l’eau du Nil. Il est le signe de la purification de l’Egypte à venir. Mais aussi celle de la communauté des croyants en deux fois. La première partie ne reconnait pas le prophète comme légitime et subit le même châtiment que les gens de Pharaon. La deuxième partie suit le prophète par opportuniste et non par amour et par haine et jalousie de l’Egypte. Elle est d’une essence polythéiste opposée à celle restée en Egypte. Le veau d’or, matérialisation des réelles aspirations de ces gens, va d’ailleurs finir répandu dans les flots sous l’ordre de l’envoyé du Créateur. Gageons que l’ordre de s’accaparer de l’or d’Egypte avant de partir a été suivi avec zèle par ceux-là, tandis que les véritables croyants endossaient le poids du voyage à venir. Enfin, c’est dans la mer que va disparaître le Pharaon et son armée, marquant le déclin irrémédiable de cette civilisation millénaire car l’ordre occulte adepte de la « religion sans nom » l’a abandonné. Ce cuisant affront est le moteur d’un esprit de revanche à l’égard des porteurs de la Révélation transmis à travers les générations des membres de l’Ordre. Lire ceci:
https://www.stephanpain.com/2013/12/19/la-sueur-de-purin/
De même, le porteur d’eau dans l’évangile introduit la pierre d’achoppement, le Messie, pour l’Ordre qui constitue le noyau de l’empire romain. La purification s’établit sur les éléments de l’Ordre infiltrés au sein d’Israël, c’est à dire ceux qui avaient pris possession du Temple en détournant son esprit. Rome ne survivra pas en tant qu’entité politique impériale à sa christianisation. Le premier roi chrétien influent est Clovis grâce à la bataille de Tolbiac. C’est l’avènement en pleine lumière de l’ordre chrétien. L’Ordre traverse une période de crise pendant plusieurs siècles qui correspond à la période des vaches grasses.  Il nourrit un esprit de revanche redoublé de haine. Si l’on considère l’épisode Jeanne d’Arc comme un moment déterminant de l’histoire de France, sans pour autant trancher sur sa légitimité, alors nous devons comprendre que l’Ordre a repris le pouvoir dans l’ombre à cette époque extrêmement troublée. Il n’a eu de cesse que de s’étendre pour prendre une dimension planétaire à notre époque. Son avènement en pleine lumière est la déclaration universelle des droits de l’homme: la résolution 217. C’était la période des vaches maigres.
https://www.stephanpain.com/2019/03/22/217-rue-de-tolbiac/
Quant au pouvoir religieux de l’Ordre, il n’a jamais cessé d’être incarné par le pouvoir centralisé dans la capitale de l’empire.  La preuve éclatante c’est l’instauration d’un culte centré autour de la consommation de sang alors que les chrétiens ne sont plus persécutés. Après avoir fait couler leur sang, ils les ont fait boire du sang. Moment difficile, voire impossible à dater puisque toutes les sources qui nous sont parvenues ont été totalement contrôlées par cette entité.
https://www.stephanpain.com/2023/01/27/eucharistie/

Si on projette ce principe purificateur à l’événement du cluster de la Porte ouverte, on réalise que l’eau purificatrice est cette fois la maladie qui se répand dans l’humanité. Une maladie du mondialisme.
Le porteur d’eau serait alors le virus de la Couronne: La Bonne nouvelle. Ya Bouchra!
Si le virus est une opportunité pour les membres de l’Ordre de redonner une impulsion à leur projet. (Le porte-parole teutonique nous intime l’ordre d’avoir peur de  l’aigrette-risette) C’est aussi le biais majeur pour que la totalité des peuples observent au grand jour les mécanismes de domination.
Nous comprenons alors que cette Couronne est bien divine et non une création humaine.
Ceci afin de faire cesser toute ambiguïté.
Nous pouvons coupler cette mise en lumière par la connaissance issue d’ici-même, qui présente le grand intérêt d’être partageable à l’infini sur une infinité de supports, ré-interprétable, traduisible, le tout sans altération de sa source et sans possibilité d’y remonter. Un virus de la compréhension des écritures en opposition totale avec l’offre du Sheytan de la connaissance de l’arbre, c’est à dire l’invisible. L’outil principal de cette dernière est l’amnésie dissociative traumatique.

Je me dois de mettre en ligne cet article. Mon petit doigt m’indique qu’il s’étoffera ultérieurement.
A suivre donc.

Bon courage et paix sur vous.